démarche

Je ne fais ni des photos de reportage, ni de mariage, ni des photos souvenir. Mon handicap ne me permet plus de bouger comme cette discipline l’exige.
 
Qu’importe ! L’appareil photographique pour moi, est le médium, pris aux sens d’intermédiaire et de moyen, par lequel je tente de m’exprimer, avec pudeur. En m’approchant de mon intimité, de ma poésie intérieure, je tente de rendre palpable le silence, la solitude parfois et la lumière que je perçois dans chaque chose, portrait ou scène de vie simple que je donne à montrer.
 

Charles Baudelaire se méfiait de l’appareil photographique, qui selon lui, vole l’âme du sujet portraituré ainsi. Moi au contraire, c’est mon âme que je  dévoile, plus que celle de l’objet de la photo.

C’est bien de la poésie en images que je tente de proposer.
Pour que le regardeur se sente libre d’y entrer et de s’y perdre. L’émotion est mon leitmotiv. La vôtre, que je cherche à provoquer, quelle qu’elle soit.

Auto portrait